FANDOM


LCDP Wordmark
Vous pouvez nous aider en réécrivant cet article.
Pour cela, nous vous prions de vous reporter à nos conventions d'édition.

Mugshot Denver
Assis derrière Moscou, c’est Denver, son fils. Drogue, dents et côtes brisées, c’est le roi de la baston de boîte de nuit. Cent pour cent testostérone. Dans un plan parfait, une bombe à retardement.
— Tokyo[fonte]


Ricardo Ramos, dit Denver, est l'un des membres du groupe de braqueurs à la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. C'est la "bombe à retardement" du cambriolage. Il est le fils de Moscou.

Description Modifier

À première vue, il ressemble au criminel commun, au roi des combats de rue. Il a touché à toutes les drogues. Malgré son rire particulier, il a un grand cœur et ferait tout pour ceux qu'il aime.

Biographie Modifier

Ricardo Ramos est réputé pour être celui se battant le plus, et a toujours été un enfant compliqué. Il a été élevé par son père quand ce dernier a abandonné sa mère parce qu'elle était une consommatrice de drogue[1]. C'est un fait qu'il ne connaissait pas, il a toujours pensé que sa mère les avait abandonnés, c'est la raison pour laquelle il se dispute violemment avec son père quand il le découvre[1].
Son père l'emmène avec lui dans le plan du Professeur parce qu'il a des problèmes avec certains trafiquants. Quand Moscou meurt, victime de trois balles sur le torse tirées par la police, c'est lui qui en souffre le plus. Il fait partie des voleurs qui sortent avec l'argent.

NB : Denver n'est pas le fils de Tokyo, pour plus d'informations allez voir cette page.

Relations Modifier

Il a eu de nombreuses relations avec des femmes tout au long de sa vie, mais aucune n'a duré.

Denver et Mónica

Denver et Mónica à la Fabrique.

Pendant le cambriolage, il rencontre Mónica Gaztambide, secrétaire de la Fabrique et otage. Quand Berlin lui impose de la tuer, il est incapable de le faire et décide alors de lui tirer dans la jambe[2] afin de faire croire qu'il l'a tuée mais en réalité, il la cache dans une chambre forte. Peu à peu, leur relation deviendra plus forte au point qu'ils tombent amoureux. Ils auront d'ailleurs quelques relations sexuelles. Cela rendra jaloux Arturo Román, futur père de l'enfant qu'elle porte. Des problèmes surgissent également lorsque Moscou essaie de convaincre Denver que cette relation ne peut pas fonctionner, puisqu'ils ne font pas partie du même monde. Le père ainsi que Nairobi invoquent le syndrome de Stockholm.

Quelques jours plus tard, il la demande en mariage[réf. nécessaire], promettant qu'il prendra soin de son fils pour toujours, et elle accepte. Par amour, Mónica entre dans la bande sous le nom de Stockholm (en référence à ce qu'avaient dit Nairobi et Moscou) et ils quittent la Fabrique avec l'argent et une belle vie devant eux.

Galerie Modifier

Notes et références Modifier

  1. 1,0 et 1,1   Réf.  Épisode 6 (Saison 2) 
  2.   Réf.  Épisode 4 (Saison 1) 
v · d · m
Personnages de La Casa de Papel