FANDOM


LCDP Wordmark
Cet article est considéré comme une ébauche.
Vous pouvez nous aider en l'améliorant.
Pour cela, nous vous prions de vous reporter à nos conventions d'édition.

Mugshots Oslo - Helsinki
Et il y a les jumeaux, Helsinki et Oslo. Même le plan le plus sophistiqué qui soit a besoin de soldats ; et pour ça, quoi de mieux que deux Serbes. Ils ont peut-être un cerveau mais franchement, on le saura jamais.
— Tokyo[fonte]


Yashin Dasáyev, dit Helsinki, est un membre de la bande des braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre. Avec Oslo, c'est la force brute de l'équipe.

Description Modifier

C'est une brute discrète. On ne sait pas grand-chose de lui, seulement son passé violent dans la guerre. Il ne parle pas beaucoup et obéit toujours à Berlin. Il a un penchant pour les hommes[1].

Biographie Modifier

Avant 2016 Modifier

Yashin Dasáyev a un passé difficile et violent. Il a une famille en Serbie, à qui il envoie de l'argent quand il le peut.[1] Il est le cousin d'Oslo, avec qui il a fait les quatre cents coups.

2016 Modifier

En 2016, le Professeur le recrute en plus de sept autres braqueurs, dont son cousin Oslo. Il est chargé de faire disparaître la Seat Ibiza du Professeur après que Tokyo et Rio ont utilisé celle-ci pour se rendre au musée de la Fabrique, pour des repérages. Le Professeur lui confie mille euros afin de payer les employés de la casse automobile pour qu'ils la détruisent devant lui.

Cependant, le dimanche 23 octobre, le Professeur appelle les braqueurs via le téléphone rouge, afin de demander à Helsinki s'il a bien fait détruire l'automobile.[1] Mais celle-ci se trouve en fait intacte dans une casse automobile. La photo qu'Helsinki avait pris est en fait un cliché d'une autre voiture et affirme au Professeur.[1] Le braqueur a préféré envoyer l'argent à sa famille plutôt que d'obéir aux ordres du Professeur[1], mettant ainsi le plan en danger. Ce fait oblige ainsi le Professeur à sortir de son repaire, puisqu'Helsinki n'a pas pris soin d'effacer les empreintes, ignorant même ce que le mot empreinte signifie.[1] Le Professeur se rend alors à la casse afin d'effacer d'éventuelles preuves avant l'arrivée de la police, excepté un des boutons provenant de la veste de Berlin que le chef du gang place volontairement sur le siège conducteur[1].

Il est l'un de ceux qui sortent avec l'argent.

Relations Modifier

Helsinki a une très bonne relation avec Nairobi et aime rendre Arturo nerveux, notamment en l'appelant "Arturito". Il le couvrira d'explosifs factices[2] lors des dernières heures du braquage.

Citations Modifier

❝ La politique, c'est de la politique. L'argent, c'est de l'argent. Et la sangria, c'est de la sangria ! ❞ — Épisode 8 (Saison 1)

Notes et références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6   Réf.  Épisode 7 (Saison 1) 
  2.   Réf.  Épisode 7 (Saison 2) 
v · d · m
Personnages de La Casa de Papel