FANDOM


Mónica Gaztambide est la secrétaire du directeur de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre.

Description Modifier

Mónica est le genre de femme typique qui fait souvent de mauvais choix. Elle est bien éduquée et gentille, toujours patiente pour construire un bon futur. Elle ne se met jamais dans le pétrin ou crée des scandales. Mais, malgré tout, elle surprend toujours.

Biographie Modifier

2016 Modifier

Mónica Gaztambide est la secrétaire d'Arturo Román, le directeur général de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, qui est également son amant et le père de son futur enfant. Lorsque il apprend que Mónica est enceinte de lui, Arturo décide d'abord de ne pas réagir, puis lui explique qu'il ne peut pas avoir d'enfant car il a une famille à côté.[1]

Mais alors qu'ils tentent de s'expliquer entre eux, les braqueurs s'introduisent dans le bâtiment et prennent en otage tous les employés, dont Arturo et Mónica. Cette dernière devra d'ailleurs, sous les ordres de Berlin, répondre au téléphone en expliquant à son interlocuteur, un client, qu'il ne se passe rien.[1] En obéissant, elle gagne en partie la confiance des braqueurs, contrairement à Arturo qui, à deux reprises, éveille les soupçons de Berlin en regardant sous son masque.[1]

Quelque temps plus tard, Mónica doit sortir sur le devant de la Fabrique et lire un communiqué des braqueurs en expliquant que les otages sont bien traités et qu'il ne faut pas intervenir, au risque de blesser des innocents.[2]

Peu de temps après, elle demande une pilule pour avorter l'enfant d'Arturo, craignant d'être seule à l'élever.[2] Mais Arturo lui-même essaye de la convaincre de garder le bébé, et lui propose un plan pour prévenir la police : aller chercher un téléphone portable dans son bureau. Enfermée dans ce bureau avec un petit groupe d'otages, elle fait croire à Oslo qu'elle a besoin d'eau. Alors que le braqueur lui demande de retourner s'asseoir, elle fait tomber la bouteille d'eau et parvient à se procurer le téléphone.[2] Au moment où elle compte obéir, elle se retrouve face à Denver qui annonce que les médicaments sont arrivés[2] et lui demande de le suivre dehors. Il lui déconseille d'avorter en lui proposant de l'argent pour élever son enfant seule.[2] Mais quelques instants plus tard, Berlin se rend compte qu'elle a dérobé un téléphone portable, et ordonne à Denver de la tuer pour donner l'exemple.[2]

Mónica supplie Denver de ne pas la tuer, ce qu'il finit par accepter.[2],[3] Il décide alors de la cacher dans une chambre forte et de lui tirer dans la cuisse pour faire croire à son exécution.[3] Plus tard, Denver et Moscou essayent de soigner sa blessure et de retirer la balle de sa jambe, mais ont besoin pour cela de matériel. Ils profitent donc de la venue du chirurgien pour lui dérober un scalpel.[4] Mónica, toujours amoureuse d'Arturo, demande à Denver de lui transmettre un mot.[5] Mais dans l'agitation, il perd le papier, qui est récupéré par Nairobi.[4] Cette dernière découvre Mónica blessée et décide de venir en aide à Moscou et Denver en l'opérant elle-même. Berlin finit d'ailleurs par découvrir que Mónica est toujours en vie et décide de ne pas riposter et de la garder avec eux.[6]

Au fur et à mesure que Denver s'occupe de Mónica, un amour naît entre eux deux. Ils auront aussi plusieurs relations sexuelles, Arturo, accompagné d'Helsinki, les prendra d'ailleurs en flagrant délit alors qu'il allait rendre visite à son amante.[7] Malgré cet amour, Denver et Mónica auront plusieurs moments de doute sur la véritable nature de leur attirance. Il invoquera même le syndrome de Stockholm, pensant qu'elle l'aime parce qu'il est son geôlier.

Mónica finit par devenir une alliée véritable lorsqu'elle empêche Arturo de tuer Denver[8], alors même que c'est elle qui avait dérobé son arme. Elle entre dans la bande sous le nom de Stockholm  Es.  Estocolmo ), en référence au syndrome du même nom. C'est donc la seule otage qui sort de la Fabrique du côté des braqueurs, laissant Arturo et partant vivre avec Denver, qui deviendra probablement le père adoptif de son enfant.

Relations Modifier

Mónica entretenait une relation avec son supérieur, Arturo Román, directeur de la Fabrique ; jusqu'au braquage, au cours duquel elle rencontre Denver et finit par tomber amoureuse de lui, amour qui finit par être réciproque.

Galerie Modifier

Anecdotes Modifier

  • Pour la création de son faux passeport, Mónica emprunte sans le savoir le prénom de Nairobi, qui est « Ágata ».
  • Son code PIN est 4050.[1]
  • Elle a peur de prendre l'avion.[4]

Notes et références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3   Réf.  Épisode 1 (Saison 1) 
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6   Réf.  Épisode 3 (Saison 1) 
  3. 3,0 et 3,1   Réf.  Épisode 4 (Saison 1) 
  4. 4,0, 4,1 et 4,2   Réf.  Épisode 6 (Saison 1) 
  5.   Réf.  Épisode 5 (Saison 1) 
  6.   Réf.  Épisode 9 (Saison 1) 
  7.   Réf.  Épisode 12 (Saison 1) 
  8.   Réf.  Épisode 5 (Saison 2) 
Personnages de La Casa de Papel