FANDOM


Denver : C'est qui le mec avec la moustache ?
Moscou : C'est Dalí, mon fils. C'est un peintre espagnol. Un très grand peintre.
Denver : Un peintre ?
Moscou : Oui.
— À propos du masque de Dalí[fonte]

Le masque de Dalí  Es.  Máscara de Dalí ) est un accessoire utilisé par les braqueurs afin de dissimuler leurs visages pour ne pas être reconnus.

Description Modifier

Le masque est une représentation caricaturale du visage de Salvador Dalí, un célèbre peintre espagnol du XXème siècle.[1]

Selon Rio, le masque ne fait pas peur du tout.

2016 Modifier

Braqueurs Modifier

Berlin, Tokyo, Rio, Nairobi, Denver, Moscou, Helsinki, Oslo le portent déjà lors de leur départ, avant et pendant le détournement du camion de papier-monnaie.[1] Ils le porteront encore lorsqu'ils pénétreront pour la première fois au sein de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre, effrayant ainsi les visiteurs, le personnel et les étudiants présents dans le cadre d'une sortie scolaire.[1]

Otages Modifier

Les braqueurs en distribuent pour la première fois aux otages, lorsqu'une partie de ceux-ci doivent accompagner Moscou qui a besoin de prendre l'air, suite à sa crise de panique.[2] Les masques servent à ne pas distinguer otages/braqueurs. Tactique qui fonctionnera, puisque la police prendra Arturo Román pour un braqueur.[2]

Post-fusillade Modifier

Après qu'Arturo a été blessé par la police, les braqueurs acceptent de recevoir de l'aide médicale afin de le sauver : c'est ainsi que pénètrent deux chirurgiens et le sous-inspecteur Ángel Rubio qui se fait passer pour un infirmier.[3] Les braqueurs et les otages les y attendent, tous vêtus de combinaisons rouges et de masques de Dalí, armés de fusils M16 — factices pour les otages.[3]

Suárez et Garcia Lobo ont également prévu de s'infiltrer dans la Fabrique via les sous-sols, en passant par les conduits de ventilation, vêtus de la même façon que les otages et les braqueurs, afin de rejoindre et de se fondre parmi les otages. Cependant, leur opération échouera, car le Professeur, qui avait déjà tout planifié de A à Z, fait changer les masques de Dalí en masques du Cri de Munch, pour les braqueurs comme pour les otages.[3]

Galerie Modifier

Anecdotes Modifier

Après le succès international de la série, des centaines de masques de Dalí étaient disponibles à la vente sur Internet, certains mieux réussis que d'autres…

Notes et références Modifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Épisode 1 (Saison 1)
  2. 2,0 et 2,1 Épisode 5 (Saison 1)
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Épisode 6 (Saison 1)

Voir aussi Modifier

Objets